Entrelaçant des thèmes issus de l’inconscient collectif et de la pop culture en usant de techniques et de styles évocateurs de grands maîtres picturaux tels que les primitifs flamands, et de différentes traditions statuaires hiératiques, Maroussia Chanut incarne un style singulier qui perturbe les frontières traditionnelles entre l'art classique et contemporain.

L'oeuvre traite de problèmes sérieux et complexes, éternels et communs à tous les biotopes humains, offrant à la conscience un renouvellement de paradigme et la propulsion à l’aube d’un choix irrévocable. Pourtant l’artiste nous cueille par des couleurs acidulées et des personnages animalesques sortis de l’enfance, tels des appâts pour mieux nous capter, ou pire encore, nous séduire.

Un subtil effroi habite les situations montrées dans les sculptures, qui s’intensifie entre singulière étrangeté et beauté douloureuse.  Les allusions à la guerre ou aux conflits géopolitiques planent sombrement sous une surface de douce ironie.
Le vocabulaire de Maroussia Chanut se déploie entre âpreté du propos et plastique aérienne, les pièces étant généralement soit très petites soit  importantes en taille. Ambiguïté et fausse innocence favorisent une prise de conscience progressive sur l’inconscient collectif et ses processus,  traçant une ligne étroite entre cliché nostalgique et archétype dérangeant. Séduit par son attention méticuleuse du détail et des matériaux employés, le regardeur est confronté à la juxtaposition de situations où les méandres mystérieux de l'âme humaine sont dépeints avec une animalité hémorragique.

Maroussia Chanut est sortie diplômée de l'École Nationale des Beaux-Arts de Lyon en 2005 et a assisté auxcours de Wim Wenders, Marie José Burki et Stephan Kern à la Hochscule für Bildende Künste de Hambourg. Son travail a été exposé dans des foires et des galeries d’art contemporain à Paris et à Lyon. Elle vit et travaille dans le sud de la France.

Artist Statement

Blending themes of collective unconscious and pop culture with techniques and styles reminiscent of the old sculpture masters, Chanut incarnates a singular style that blurs the traditional boundaries between ancient and contemporary art.

The artwork deals with sophisticated, timeless issues. However the artist uses strategies to mislead the viewer with cheering colors and terrific beasts characters seeming to arrive straight out of the childhood’s daydreaming, as baits to capture his attention… or even worse, to seduce him. A subtle disquiet inhabits the situations shown in the sculptures, the work can range from uncanny to achingly beautiful as it hints at darker warlike or geopolitical matters beneath a surface of sweet irony.

Chanut’s vocabulary ranges from rough to airy, the pieces being usually either small or giant in size. Ambiguity and false innocence foster raising awareness upon collective unconscious processes, treading a fine line between nostalgic cliché and disturbing archetype. Seduced by her meticulous attention to details and materials, the viewer is confronted with the juxtaposition of situations where the mysterious recesses of the human soul are depicted with hemorragic animality.

Maroussia Chanut graduated in 2005 from The ENBAL Art College of Lyon in France and attended the classes of Wim Wenders, Marie José Burki and Stephan Kern in the Hochscule Für Bildende Künste in Hamburg in Germany. Her work has been exhibited in arts centers, fairs and galleries. She currently lives and works in the South of France.



Using Format